Home
foto1

Search

Depuis 1984, le tournoi n'a cessé de confirmer sa place en tant que rendez-vous incontournable du tennis dans le monde

 

En 1984, le Maroc organise son premier tournoi ATP à Marrakech. Doté de 50 000 dollars, le tournoi a attiré les plus grands joueurs et espoirs du tennis mondial de l'époque. Un grand succès a été au rendez-vous encourageant ainsi les organisateurs à envisager le futur avec beaucoup de sérénité. En 1989 le tournoi déménage à Casablanca et s'installe au complexe Al Amal. Les organisateurs en profitent pour donner au tournoi une dimension internationale. Avec une dotation de plus un plus importante et un nombre de points ATP de plus en plus élevé, l'événement commence à attirer des grands noms du tennis mondial. Il devient surtout le passage incontournable de futures stars de la petite balle jaune. C'est ainsi que les spécialistes commencent à suivre de près ceux qui s'illustrent au plus haut niveau, comme l'Autrichien Thomas Muster, vainqueur de l'édition 1990 qui remportera Roiand Garros cinq après, ou encore Juan Carlos Ferrero demi finaliste en 1999 avant de devenir n°1 mondial en 2003. Sans oublier des Marocains Karim Alami, Hicham Arazi et Younes El Aynaoui qui ont fait les beaux jours du tennis national. L'année 1990 marque un grand tournant dans l'histoire du Grand Prix Hassan II qui accède au club fermé des tournois du circuit majeur ATP. Dans la foulée, les organisateurs et la Ville de Casablanca décident d'offrir une cure de jouvence au complexe Al Amal qui se dote, entre autre, d'infrastructures tennistiques de pointe et d'un majestueux court central de 5.500 places. Le tournoi attire désormais les grands : les français J.W Tsonga, G.Monfils, G.Simon et l'espagnol S.Bruguera offriront des spectacles mémorables sur la terre battue casablancaise. Fréquenté depuis sa création par les grands joueurs du tennis mondial, le Grand Prix Hassan II de Tennis contribue également à l'ancrage de ce sport au Maroc. Il constitue en effet une locomotive pour les espoirs du tennis national. Considéré depuis longtemps comme un sport d'élite, le tennis est devenu, grâce au Grand Prix Hassan II, un sport accessible à tous. Chaque année et durent toute la période du tournoi, des milliers de spectateurs se ruent 'Vers le complexe Al 'Amal pour assister aux différents matchs programmés, chose qui ne peut que confirmer l'intérêt que portent les Marocains pour ce sport. D’ailleurs, l'histoire du tournoi est un peu aussi l’histoire du tennis national d’élite et de ses trois héros; Yourtes; Karim et Hicham. C'est au début dés années 1990 que les, «trois mousquetaires» ont commencé à S'imposer sur la scène africaine et mondiale. En 1984 plus précisément. Karim Alami atteint la finale du tournoi. Un exploit pour le jeune casablancais. Trois ans plus tard, Hicham Arazi remporte te litre du Grand Prix Hassan II, devenant ainsi le premier marocain à gagner ce prestigieux trophée. En 2002, Younes El Aynaoui devient le deuxième marocain à remporter le titre confirmant ainsi la suprématie du tennis national. Chaque année, le trio Arazi, Alami, El Aynaoui enflamme les courts du Complexe AI Amal et draine un nombre incroyable de supporters. Grâce aux trois tennismen marocains, le Grand Prix Hassan II gagne en notoriété et devient le tournoi fétiche des fans ;de la balle jaune au Maroc.